Les différents coûts de la franchise expliqués

La franchise est une forme de collaboration commerciale qui met en relation un franchiseur et un franchisé. La création d’une entreprise est une étape très importante et il faut une certaine vigilance pour ne pas se diriger vers le mauvais chemin. Rien n’est prévu d’avance et tout peut encore changer sur la route. L’avenir d’un projet va dépendre des choix effectués lors de sa création. En outre, il existe un moyen sûr pour que l’entreprise soit prévenue des mauvaises surprises.

La majorité des jeunes entrepreneurs et des personnes qui veulent se lancer dans le monde de l’entrepreneuriat choisissent la franchise pour démarrer leur projet. La franchise est une des meilleures options pour connaitre un succès lors de la création d’une entreprise. La franchise permet au franchisé de profiter d’un projet existant qui a déjà été prouvé pour sa bonne productivité. Ainsi, on peut réduire les risques de se confronter à un projet qui n’est pas vraiment rentable.

Mais combien coute une franchise ? Nous allons essayer de répondre à cette question dans la suite de ce document.

Les droits d’entrée en franchise

Le droit d’entrée appelé aussi redevance initiale forfaitaire est un droit que le futur franchisé doit payer avant de signer un contrat. Le droit d’entrée marque l’adhérence officielle du franchisé dans le réseau.

Par ailleurs, la valeur de cette somme est fixée par le franchiseur selon les frais engagés pour l’intégration d’un nouveau candidat dans les conditions adéquates. Par ailleurs, ce droit sert à couvrir les frais de la conception de la Marque et à rémunérer la formation initiale. Aussi, il va aussi permettre de payer les assistances pendant les installations, mais aussi d’assurer l’aménagement des lieux.

De plus, le droit sert à couvrir les frais d’assistance lors de l’ouverture. Le droit d’entrée couvre aussi les frais de transfert de savoir-faire. Ainsi, le franchisé paye le droit d’entrée pour rémunérer le franchiseur pour obtenir des services. La valeur du droit d’entrée est en général proportionnelle à la performance et l’expérience du réseau.

De ce fait, le prix est très variable en fonction de la grandeur du réseau et de sa réputation au niveau du marché. A titre d’illustration, le droit dans la distribution est de 10.000 euros en moyenne alors que pour la restauration rapide, le prix est généralement entre une fourchette de 20.000 et 55.000 euros. La durée de l’adhérence va être définie selon la période prédéterminée dans le contrat.

Pour aller plus loin

En outre, selon une récente étude effectuée auprès de plus de 466 réseaux de franchise, la valeur moyenne du droit d’entrée est de 15.641€ tous secteurs d’activités confondus. Afin d’éviter les mauvaises surprises sur la somme qu’il faut préparer, il est superstitieux de bien demander son franchiseur à propos de tous les détails avant de signer le contrat. À part la notoriété de la marque, la concurrence sur le marché influe aussi sur la valeur du droit d’entrée.

En effet, s’il y a une forte concurrence, le réseau doit abaisser son prix pour attirer le franchisé.

Est-il possible de négocier le droit d’entrée ?

Le droit d’entrée est l’élément le plus négociable du contrat. Pendant le renouvèlement du contrat, il est tout à fait possible de faire des négociations sur le droit d’entrée. En effet, les devoirs du franchiseur envers le franchisé sont réduits.

Notamment, l’assistance et l’encadrement effectué par le franchiseur sont réduits par rapport au premier lancement. Ensuite, les personnes qui veulent adhérer les petits réseaux peuvent négocier auprès des franchiseurs.

En effet, ces jeunes réseaux ont du mal à faire le recrutement des nouveaux franchisés. Enfin, il est envisageable de négocier la valeur du droit d’entrée dans le cas d’une cession d’un fonds de commerce franchisé.

L’investissement total

L’investissement total est une somme nécessaire pour mener à bien le projet. En effet, comme toutes les créations d’entreprise, une franchise demande aussi un investissement. L’investissement total est également appelé « fonds de roulement ».

De ce fait, cet argent est utile pour le paiement du loyer du local, pour couvrir les diverses dépenses pour l’achat des matériels informatiques et des outils de communications. Il sert donc à assurer le bon développement de l’entreprise durant ses premières années d’activités d’où son appellation le fond de roulement. Il se peut aussi que les frais de formation ne soient pas encore inclus dans le droit d’entrée.

Le franchisé va pouvoir recourir à l’investissement global pour combler le manque. Selon des enquêtes effectuées par l’édition 2016 de l’enquête CSA-FFF-Banque Populaire, le cout d’une franchise était de : inférieur à 50 000 € dans les 14 % des cas, oscillant entre 50 000 € et 100 000 € dans 18 % des cas, inclus entre 100 000 € et 200 000 € dans 28 % des cas, variant de 200 000 € et 500 000 € dans 30 % des cas et supérieur à 500 000 € dans 10 % des cas.

D’après ces chiffres, plus de 70 % des franchises coutent 100 000 € et plus.

La redevance publicitaire

La redevance publicitaire est la somme que le franchisé doit payer à son franchiseur en vue d’une constitution du budget publicitaire de l’enseigne. En général, la redevance publicitaire représente 1 à 3 % du chiffre d’affaires hors-taxe du franchisé. Ce budget est spécialement destiné pour les campagnes publicitaires du réseau. Ce budget va permettre au franchiseur de renforcer la notoriété de l’enseigne sur le plan national.

De ce fait, le franchisé peut poursuivre le franchiseur au cas où il n’effectuerait pas la diffusion des publicités. Le montant de la redevance publicitaire doit être mentionné clairement dans la clause du contrat. D’autre part, la redevance publicitaire n’est pas obligatoire et sa nécessité varie selon les franchiseurs.

Elle est versée à part l’investissement total du fait qu’elle n’intervient pas dans les royalties de l’exploitation. Sauf pour le cas des petits réseaux.

En savoir plus :

Pour aller plus vite :

Geoffrey Warembourg
Geoffrey WarembourgEntrepreneur | Investisseur | Formateur
Après 6 ans en tant que Sous-Officier dans l'armée de terre, je me suis lancé dans l'entrepreneuriat via la Franchise. Partant de zéro, ma femme et moi sommes aujourd'hui à la tête de 14 magasins, 51 biens immobiliers. Nous générons plus de 3 millions d'euros de CA. Mon objectif est désormais d'aider tous ceux qui veulent se lancer dans la Franchise et ceux qui souhaitent booster les performances de leur entreprise.

MASTERCLASS OFFERTE

Catégories

Formation : Les Fondamentaux de la Franchise

les fondamentaux de la franchise

Formation : Devenir franchisé

Trouver la franchise idéale

Statistiques du blog

  • 25 655 visites

Inscrivez-vous Maintenant

MASTERCLASS FRANCHISE OFFERTE

Votre vie privée, garantie.